lundi 24 mars 2014

La lecture d'auras


Très en vogue dans les années 1980, la lecture d'auras reste une activité charlatanesque lucrative.



Tout d'abord, tu pourrais te poser deux questions :

   

- l'aura existe-t-elle vraiment ?

   

- Le cas échéant, les humains sont-ils aptes à la percevoir ?    

 

 

Bien que l'aura n'existe pas, et que ceux qui prétendent la voir, sont soit des imposteurs, soit, si l'on en croit Wikipedia, des personnes atteintes de synesthésie, n'importe qui peut s'improviser spécialiste de la lecture d'aura et gagner de l'argent par ce moyen. C'est très facile.  Je vais t'expliquer comment faire.

 

 
 
Notions de base :
 
 
Nous sommes supposés avoir un corps physique, fait de matière dense, celui que nous voyons, et un ensemble de corps "subtils", dont la fréquence vibratoire est supposée augmenter. L'aura serait l'ensemble de nos "corps subtils". La célèbre encyclopédie libre et gratuite propose deux bons articles, l'un sur l'aura, et l'autre sur les corps subtils.
Lis-les. Maintenant, tu sais ce que  les corps subtils et l'aura sont supposés être. Étant donné que ces suppositions sont largement véhiculées, cela leur donne un air de "vrai". C'est amplement suffisant pour te lancer dans une activité de "lecture d'auras".
 
 
 
 
 
Etant donné que tu es supposé voir plein de choses dans l’aura de tes clients, voyons un peu comment tu peux t’y prendre pour t’informer sur eux.
 
 
- Réseaux sociaux (Facebook, Google Plus, Copainsdavant, Linkedin):
Ils regorgent d’informations sur les activités, les centres d’intérêts, les relations sociales des personnes. Beaucoup d’informations peuvent être diffusées publiquement, ne te prive pas de ces mines de renseignements.
 
 
- Moteur de recherche :
Rentre le  nom et le prénom de la personne sur laquelle tu veux te renseigner, avec et sans guillemets et regarde ce qui sort.
 
 
- Lettre rédigée par le client :
Tu peux demander à chaque nouveau client de t'écrire une lettre dans laquelle il t'expose sa problématique, ce qu'il attend de la lecture d'aura (éventuellement de la thérapie qui suivra), et ses motivations pour s'adresser à toi. Ainsi, non seulement, tu te décharges du travail de collecte de renseignements et de rédaction sur ton client, mais en prime, tu renforces son engagement vis-à-vis de toi.
 
 
 
- Entretien "prise de contact" avec le client :
 
 
* Souris :
Un sourire te permet de mettre en confiance le client.

* Laisse le client finir ses phrases pour obtenir des précisions :
Au besoin, note ses questions, pour l'écouter sans lui couper la parole. Attends le silence pour poser des questions.
 
 
* Hoche la tête à plusieurs reprises :
Ce geste, à condition d'être effectué pas trop rapidement, sera perçu inconsciemment comme un signe d'approbation et cela encouragera ton client à continuer à parler.
 
 
* Copie les attitudes du client :
Pour que vous vous sentiez bien ensemble, donne une impression de familiarité, dégage quelque chose qui lui ressemble.
 
 
* Mange et bois :
Si ton client offre quelque chose à boire ou à manger, accepte le. Ce partage crée une "communion". Tu peux aussi lui offrir quelque chose à boire ou à manger et partager avec lui.
 
 
* Dévoile-toi un peu :
Pour créer un début de complicité, ne plus être un étranger. Évidemment, tu n'es pas obligé de te dévoiler réellement, tu peux inventer de fausses confidences, il faut t’en souvenir, ne pas te contredire par rapport à ce que tu racontes aux autres clients... Car il ne faut jamais perdre de vue que des gens peuvent se connaître entre eux sans que tu le saches.
 
 
* L'entonnoir :
Va toujours du général au particulier, fais-toi une image d'ensemble, ne te perds pas dans les détails.
 
 
* Maîtrise les questions ouvertes ou fermées :
Les questions fermées attendent une réponse de type "oui" ou "non", elles servent à valider rapidement un élément d'information.
Les questions ouvertes, de type "Que pensez-vous de ... ?" servent à recueillir davantage d'informations.
 
 
* Les questions alternatives :
Ce sont des questions avec "ou bien" que tu utilises lorsque tu redoutes un refus de répondre. En donnant le choix entre deux réponses possibles, tu détournes ton interlocuteur du choix de répondre ou non pour le conduire sur les réponses possibles.
 
 
* La question induite :
Plutôt que de poser une question qui pourrait contrarier ton interlocuteur, tu lances une affirmation de type "On dit que ..." et tu le laisses réagir.
 
 
- Le "cold reading" ou "lecture à froid" :
Cette technique te sert à faire croire que tu sais des choses sur ton interlocuteur. Elle associe capacité d'observation et sens de la déduction, connaissance des statistiques et probabilités relatives aux personnes, et émission d'hypothèses et suppositions sur les désirs et motivations des gens. Tu émets une série de suppositions, et ton interlocuteur  te renseigne tout en étant persuadé que c'est toi qui es en train de deviner des choses de sa vie.
 
 
Toutes ces techniques sont également à maîtriser si tu décides de t'installer comme voyant, médium, channel (un terme “new age” synonyme de medium), astrologue...
 
 
 
Données personnelles :
 
 
La détention de données personnelles sur des tiers est encadrée par des lois. En France, les fichiers informatisés doivent notamment être déclarés à la CNIL. En particulier, les données de santé sont considérées comme sensibles et il est a priori interdit de collecter et d'enregistrer ces données. En théorie, tu ne devrais pas recueillir de telles données, et encore moins les stocker, sous quelque forme que ce soit.
 
 
 
C’est pourquoi tu as intérêt à stocker tes fiches client dans un lieu sûr. Si tu rentres ces données dans ton ordinateur, pense à faire des sauvegardes et des copies régulièrement. Bien évidemment, tout cela dans la plus grande discrétion, il est préférable que tes clients ignorent que tu stockes de telles données.
Certains charlatans utilisent des codes qu'ils sont seuls à connaître pour confectionner leurs fiches-clients.
 
 
 
Indications / problématiques des clients :
 
La lecture d’aura est indiquée pour tout type de problème, qu’il concerne la santé, la vie amoureuse, l’enfance, le travail, etc.
L’idée à faire passer à tes clients est que tu peux identifier la cause profonde de leurs problèmes en lisant leur aura. Ensuite, tu peux leur proposer la thérapie adéquate.
 
 
 
Mise en scène :
 
Tout est dans la mise en scène.
Tu peux faire brûler un peu d’encens, ça crée une ambiance mystique. Fais mettre ton client en sous-vêtements, explique-lui que c’est pour éviter que les vêtements ne viennent brouiller ta perception. Ce déshabillage le met en position d’infériorité par rapport à toi, c’est une bonne chose, il sera d’autant plus réceptif à tes propos et enclin à te faire confiance. Là encore, on retrouve la notion d’engagement, une des techniques de base de la manipulation mentale. Dispose derrière ton client un très faible éclairage (bougie chauffe-plat, objet à LED blancs…). Ferme les volets de la pièce et éteins toutes les autres lumières.
Fais placer ton client debout face à toi, bras légèrement décollés du corps et jambes écartées à la largeur des hanches, comme sur le dessin qui sert à illustrer cet article. Cette position sera très bien acceptée par le client, car sur les images d’auras, on voit souvent des silhouettes humaines dans cette position.
Maintenant, c’est parti. Tu peux commencer à “décrire” ce que tu vois, c’est-à-dire à raconter la petite histoire que tu as prévue pour ton client. Tu dois faire preuve de souplesse et de créativité. Selon comment ton client réagira à tes propos, tu creuseras le sujet ou tu changeras.
Au bout d’un moment, tu fais pivoter ton client de 45° puis tu poursuis. Tu le vois donc de profil. Tu continues à dialoguer avec lui avec lui à propos des ses problèmes.
Tu lui fais encore faire un quart de tour. Tu le vois de dos. Tu continues l’échange.
Encore un quart de tour. Tu vois l’autre profil. Tu continues.
Dernier quart de tour. La lecture d’aura est terminée. Il peut se rhabiller. Tu rouvres les volets.
 
 
Pour parler des problèmes, c’est facile. Tu vois une masse sombre. Un problème doit être associé à une masse sombre, dont tu pourras  préciser plus ou moins la forme et la couleur, selon que tu auras cerné plus ou moins précisément la problématique de ton client.
 
 
En cours de lecture d’aura, tu pourras “décrire” à ton client comment ces masses sombres se transforment, éventuellement se dissipent, grâce à l’effet libérateur de ta parole et de sa prise de conscience. Bien sûr, si tu veux vendre d’autres séances, il faut lui dire qu’il reste encore quelques zones sombres dans son aura. Ton client devrait attendre d’avoir une aura toute belle, toute proprette pour arrêter ses séances. C’est toi qui décides de ce moment.

À éviter :
 
Si chacun est libre de choisir la mise en scène qui lui convient, il y a des maladresses à éviter.
 
Certains "lecteurs d'auras" font mine d'utiliser les outils de leur caisse à outils pour "réparer" les auras. Cela manque de subtilité et est plutôt mal perçu par les clients. Ce n'est pas un exemple à suivre.  

 
Les scénarios à proposer :
 
Les problèmes que tu “vois” dans l’aura de ton client peuvent être :
- récents,
- remonter à son enfance,
- dater de sa vie intra-utérine,
- se situer dans une de ses vies antérieures (tâche de savoir d’abord si ton client croit à la réincarnation).
 
 
Si ton client ne croit pas à la réincarnation (ce qui est assez rare), alors ses problèmes se situent tous dans sa vie présente et, si jusque là tu as bien fait ton travail, tu les connais déjà. Ta valeur ajoutée consiste à établir des liens de causalité entre divers événements, dire que tel problème a fait le nid de tel autre.  Tu n’as pas besoin de trop te creuser la tête.
 
 
Si ton client croit à la réincarnation, tu dois lui inventer deux ou trois vies antérieures avec des problèmes qui font écho avec ceux de sa vie présente.
Pour trouver des idées, tu peux t’inspirer de romans, de séries, de films qui se situent dans différentes époques. Essaie de savoir auparavant s’il a une attirance particulière pour un pays ou une zone géographique particulière, et invente-lui une vie antérieure à cet endroit. Lui proposer un lieu qu’il aime augmente son envie de te croire.
 
 
Si ton client vit une relation difficile avec une personne (conjoint, enfant, ami(e), employeur…), tu peux mettre cette personne dans une des vies antérieures de ton client, mais dans une autre position, éventuellement, avec un autre sexe. Par exemple, le mari était un fils dans une autre vie. Ainsi, tu pourras parler de “lien karmique”, c’est du plus bel effet.
 
 
Exercice pratique :
 
Saisis “lien karmique” dans ton moteur de recherche et va lire les résultats de recherche. Maintenant tu sais tout ce que tu dois savoir sur les “liens karmiques”.
Imagine une vie antérieure mettant en scène un lien karmique dans le domaine amoureux.
Imagine une vie antérieure mettant en scène un lien karmique dans le domaine du travail.
 
 
Gestion de la clientèle :
 
Pour éviter une éventuelle "boulette", le mieux est de noter sur tes fiches-clients  (ces fiches que tu n’es pas censé détenir, je te le rappelle) :
- quel(s) trouble(s) tu as traité(s),
- comment tu prétends avoir opéré,
- quel(s) bienfait(s) tu as ainsi apporté(s) à ton client,
- quelle(s) vie(s) antérieure(s) il est supposé avoir vécue(s),
- quel(s) lien(s) avec quelle(s) personne(s) de sa vie actuelle,
 
 
Avant tout rendez-vous, prends soin de relire attentivement toutes ces informations que tu auras notées sur ton client.  
 
 
Voilà, maintenant, tu peux t’installer comme spécialiste de la lecture d’auras !
 
 
A lire aussi :
 
 

 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire