lundi 15 avril 2013

La victime idéale ?

En fait, pratiquement tout être humain est susceptible, à un moment ou à un autre, de se faire piéger par un imposteur. Même toi. Même moi. 



Tout être humain est imparfait
Et a d'autant plus de mal à l'accepter que nous sommes envahis par les images de beauté physique, de réussite financière et professionnelle présentées comme les exemples à suivre. Donc l'être humain cherche à s'améliorer par tous les moyens (mode, cosmétiques, sport, développement personnel, etc) possibles et imaginables ... enfin, surtout imaginables.
Et ça tombe bien, parce que justement, tu vends un moyen d'améliorer les autres.


Toute vie humaine comporte son lot d'épreuves et de peines
Spontanément, un être humain cherche à s'extraire de la souffrance, à moins d'être persuadé que c'est hors de sa portée.
Grâce à toi, c'est possible, il peut donc retrouver l'espoir. Tu es prêt à mettre tes talents / dons / compétences / techniques / produits à son service, contre monnaie sonnante et trébuchante.
Il va enfin sortir de la souffrance, à condition, bien sûr, de le "vouloir vraiment".

L'idéalisme

Beaucoup de personnes sont sensibles à des valeurs positives, telles que bonté, solidarité, compassion, honnêteté, courage, fiabilité, persévérance, justice, réalisation de soi, vivre en harmonie avec les autres et l'environnement ...
Communique avec enthousiasme sur ces valeurs, cela te permettra de renforcer chez tes proies le désir de vivre dans un monde meilleur et contribuera à donner une image positive de toi en faisant croire que tu partages ces valeurs.
Et te permettra de vendre des produits ou des services pour "contribuer à l'élaboration d'un monde meilleur".

Le besoin de sens

En cas de grande souffrance, les personnes se heurtent souvent aux questions : "Pourquoi ? Pourquoi ça m'arrive à moi ?" etc. Pouvoir donner un sens aux événements douloureux atténue la souffrance. A défaut de pouvoir régler les problèmes de tes clients (tu as déjà les tiens et ça te suffit), tu peux au moins leur faire croire que tu en détiens le sens, cela te donnera beaucoup de pouvoir sur eux.
Face au désarroi d'une personne dévastée par la souffrance, une "explication" même loufoque aura un réel effet apaisant qui confortera ton image de Charlatothérapeute®.
Pourquoi ton client accepterait-il ton interprétation loufoque de sa souffrance ?
  • Primo, parce qu'il te paie pour ça;
  • Deuxio, parce qu'il n'a lui-même pas de sens à mettre sur sa souffrance et que ton explication" vient remplir un vide;
  • Tertio, tu prendras soin d'utiliser les références et le jargon charlatothérapeutiques appropriés pour rendre ton discours plausible.
Donner un sens aux souffrances est une branche très profitable de la Charlatothérapie®.

L'insécurité due au hasard et à l'incertitude

Tout comme l'absence de sens, le hasard est source d'insécurité et de souffrance.Il faut donc supprimer le hasard.
Tu dois être capable d'affirmer à tes clients sur un ton à la fois assuré et mystérieux que "le hasard n'existe pas", et sussurer que derrière le chaos apparent, l'univers est en réalité ordonné, cohérent et prévisible. Cela devrait suffire à les convaincre que tu connais sur le bout des doigts les lois secrètes qui régissent l'univers.
Ici, il ne s'agit pas spécifiquement de donner un sens aux souffrances mais de déterminer les liens de causalité entre deux événements que le bon sens nous conduirait à considérer indépendamment l'un de l'autre.
Nier l'existence du hasard te permet de vendre des explications sur les liens secrets qui relient les événements. Plus ton explication te semblera tirée par les cheveux, plus il sera important de faire appel à des notions absconses de physique quantique (très à la mode), de plans subtils, de karma...

Exercice pratique : argumentaires

Tape toi une petite recherche sur internet à partir des mots-clé " sens souffrance résilience", trouve matière à rédiger un texte sur le thème "Trouver du sens permet d'atténuer la souffrance". 
Je sais que tu vas largement trouver de quoi, j'ai vérifié. N'essaie pas de te défiler pour ne pas faire tes exos, ça ne marche pas avec moi.
Même exercice avec les mots-clés : "hasard existe pas". Tu trouvera suffisamment de fumisterie spirituello-psycho-pseudo-scientifique pour mettre au point un argumentaire sur le thème "Il n'y a pas de hasard". Si tu veux jouer les fayots : cherche aussi avec le mot-clé "synchronicité".

Et tu enchaînes sur l'oral. Avoue que tu commences à y prendre du plaisir...




A lire aussi :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire