lundi 8 février 2016

Brillez de mille feux grâce aux pendentifs énergétiques radioactifs


Depuis quelques temps sont apparus d’étranges pendentifs énergétiques aux pouvoirs miraculeux. Nommés tour à tour “pendentifs énergétiques”, “pendentifs d’énergie scalaire” ou “pendentifs d’énergie quantique” - notez comme cela sonne bien!!! - on leur prête la capacité de libérer des ions négatifs bénéfiques à notre bien-être et à notre santé.

Mille bienfaits miraculeux
Apport de vitalité, amélioration de la mémoire, de la concentration et des résultats scolaires pour les enfants, des performances sportives, traitement des douleurs, de l’insomnie, du stress, effet anti-vieillissement, renforcement des défenses immunitaires ou encore mieux, prévention du cancer, il n’y a pas de limites aux pouvoirs surréalistes qu’on leur prête. Il suffit d’imaginer pour trouver à notre petit pendentif toutes les qualités miraculeuses qui nous plaisent ou qui favorisent sa commercialisation.

Vous avez le petit doigt qui vous démange ? Cela tombe bien ! Ce pendentif énergétique calme également les démangeaisons du petit doigt !”
Mais à quoi bon vendre des pendentifs radioactifs ? Nous, en tant que charlatans, me direz-vous, nous pouvons vendre du miracle avec un bout de ficelle en guise de pendentif ! Certes, mais quel charlatan n’a pas rêvé, en plus d’arnaquer une personne innocente, de prolonger le plaisir machiavélique en nuisant à la santé de sa victime ?

La CRIIRAD Gei-gère
Malheureusement, la Commission de Recherche et d’Information Indépendante sur la Radioactivité - la CRIIRAD - a eu la mauvaise idée de tester les “pouvoirs” mystiques de ces pendentifs et de leur trouver un taux de radioactivité naturelle anormalement élevé, et bel et bien dangereux… Les mesures réalisées ont mis en évidence des doses de rayonnement à la peau supérieure à la dose réglementaire de 50 mSy/an, certains délivrant des doses jusqu’à 6 fois supérieures encore.
Il faut toujours qu’ils exagèrent à la CRIIRAD ! Un peu de radioactivité ne fait pas tant de mal que ça”, devrez-vous répondre à vos futurs acquéreurs de pendentifs ! 
Vous pourrez aussi arguer que la CRIIRAD n’a procédé à ces analyses que sur des pendentifs couleur anthracite avec ou sans motifs, qui portaient l’appellation gravée “quantum science”. 
Ainsi, si vous rencontrez trop d’hésitations chez votre client, démontez vos pendentifs et faites-en autre chose ! De nombreux autres produits, tels que des bracelets ou des perles, peuvent également être radioactifs et la CRIIRAD a forcément quelques difficultés à déceler et analyser tous les produits radioactifs mis sur le marché. Voilà qui est bien pratique pour les charlatans que nous sommes ! Au pire, dites à vos clients que les vêtements protègent des risques de la radioactivité, même si cela est totalement faux !

Une terminologie suspecte
Par ailleurs, lorsqu’un client s’apprête à effectuer un achat sur internet, la CRIIRAD lui conseille de surveiller les termes pouvant mener à des produits potentiellement radioactifs, tels que : émissions d’ions négatifs”, “quantum science”, “lave volcanique”, “technologie japonaise”, “énergie scalaire ou quantique”, ou encore “tourmaline, pierre qui lorsqu’elle entre dans la composition du produit doit aussi conduire, selon eux, à s’interroger car elle est souvent associée à des roches riches en uranium et en thorium.
En somme, évitons tous ces mots dans nos descriptifs de produits radioactifs et on n’attirera pas l’attention de la CRIIRAD !

L’origine du miracle
N’hésitez pas également à endormir la vigilance de vos clients en racontant la belle histoire de l’origine des pendentifs : fabriqués en Chine, ils sont constitués d’une céramique provenant d’une lave volcanique japonaise, islandaise ou brésilienne ! En voilà une pierre qui a vu du pays !

Commercialisation et pouvoirs magiques
Ensuite, pour vendre des pendentifs radioactifs, la base est donc la publicité mensongère : ce sont des pendentifs "énergétiques".
Vous souvenez-vous de l’époque où le radium fut découvert ? C’était merveilleux, ce produit qui brillait dans le noir ! Mille usages furent envisagés ! Du moment que les effets secondaires n’étaient pas encore connus, c’était merveilleux. C’est ainsi que vous devez présenter vos pendentifs radioactifs !
Attribuez-leur mille qualités ! Et n’oubliez pas de dire qu’aujourd’hui encore sont commercialisées, dans le monde entier, des montres dont les aiguilles phosphorescentes contiennent du tritium, lui aussi radioactif ! La plupart des gens l’ignorent, pourtant la CRIIRAD a fait des analyses et a interdit en France la fabrication et la commercialisation de produits contenant des substances radioactives… dont ces fameuses montres au tritium. Ce qui n’empêchent en rien d’acheter ces montres (légèrement) radioactives à l’étranger.

Quels dangers (réels) ?
Évidemment, tout cela a seulement pour but de vendre votre produit. À aucun moment vous ne devez l’essayer, car comme on l’a dit, il est dangereux ! En effet, même si les effets ne sont pas immédiats, les radiations sur la peau peuvent avoir de terribles conséquences entre autres sur les cellules qui assurent le renouvellement de l’épiderme, par exemple, ou provoquer des sarcomes de la peau, mais cela peut aussi augmenter le risque de cancers de la peau ou des organes soumis à cette radioactivité (poumons, seins, oesophage, intestins, vessie si l’objet est mis en poche…).

Retours sur investissements
Destinés tant aux adultes qu’aux enfants, vous pouvez ensuite tirer un bon prix de ces pendentifs radioactifs en les vendant sur internet de 20 à 50 euros par pendentif !
Et si vous voulez vous recycler, il y a toujours les autocollants anti-radiation pour portables, qui sont eux aussi potentiellement radioactifs !
Bonne vente !


Un grand merci à Anne Taure pour cette excellente idée d'article !


Pour un aperçu du contenu du blog : Sommaire thématique

Aucun commentaire:

Publier un commentaire